Get Adobe Flash player

Monuments médiévaux

Principales curiosités qui serviront de décor aux Fêtes médiévales...

1. Le bourg médiéval de Saillon

ImageIl servira donc d’écrin général aux Fêtes médiévales. C’est de 1261 à 1475 que Saillon jouit d’un prestige qui laisse rêveurs ses habitants d’aujourd’hui. Bourg en vue, accumulant titres et privilèges,... c’était une sorte de capitale des terres savoyardes en Valais. Centre d’un marché rival de celui de Sion, sa position stratégique intéressa les princes de Savoie qui financèrent le renforcement des remparts de la petite cité et l’édification d’un donjon circulaire, encore visibles aujourd’hui.

Devenu une paisible bourgade campagnarde, suite aux aléas de l’Histoire, la cité a néanmoins conservé un charme tout particulier qui lui attire de nombreux visiteurs. Sis sur la rive droite du Rhône, entre Sion et Martigny, le bourg de Saillon, à la silhouette bien connue, occupe un long contrefort rocheux dont le flanc sud est aujourd’hui couvert de vignes. Jusqu’au XIV siècle, le Rhône longeait le pied de la colline et constituait une excellente défense naturelle. Pierre II de Savoie qui désirait asseoir son autorité en Valais fit renforcer les remparts et édifier un solide donjon circulaire à cet endroit stratégique.

Contrant l’évêque de Sion, tant par des moyens militaires qu’économiques, la Savoie tente de créer à Saillon une place de marché concurrente de Sion. La période de prospérité fut suffisamment longue pour laisser des traces visibles, mais pas assez pour transformer le bourg selon les désirs de la Savoie. Bourg caractéristique de la fin du Moyen Age et l’un des mieux conservé de Suisse, Saillon a gardé ses remparts, ses portes, son donjon et ses hospices, ses rues étroites et tortueuses, ses passages et ses escaliers voûtés ainsi que ses placettes ombragées.

Le château dont il ne reste que des ruines couronnait la colline aux versants abrupts de tous côtés, sauf à l’est où la pente plus douce a permis l’installation du village, bien à l’abri du vent dominant et bien exposé au soleil levant. Le bourg dont l’origine remonta à une villa romaine édifiée sur le cône de la Salentse possède un château attesté dès le XIème siècle. Il fut le centre d’une châtellenie savoyarde jusqu’en 1475, date de la conquête du Bas-Valais par les patriotes Haut-Valaisans.    

 

2. La tour Bayart (donjon)

ImageVisible loin à la ronde, le donjon de forme circulaire, sans aucune ornementation, est entièrement dévolu à son rôle défensif de « dernier réduit ». Ouverte à 10 m. au-dessus d’une étroite terrasse, la porte donne accès à la salle de garde. De là, un escalier coudé, aménagé dans l’épaisseur du mur, donne accès aux étages supérieurs, réservés au seigneur et à ses proches qui n’occupaient les lieux vraisemblablement qu’en cas de danger.

En effet, les principales familles nobles possèdent chacune une grande maison dans le bourg. Une trappe aménagée dans le plancher de la salle de garde permettait d’atteindre l’étage inférieur qui contenait les réserves. En dessous, une citerne maçonnée recueillait l’eau de pluie, indispensable en cas de siège.

Ce donjon est dénommé « tour Bayart » du fait que le terrain appartenait à une dame Bayart (aucun lien avec le célèbre chevalier Bayart). Il occupe une position paradoxale : il n’est pas dans le château, mais sur un promontoire voisin juste à l’arrière de la ligne de défense occidentale.

 

3. Les portes

ImageLe mur d’enceinte qui protège le bourg de Saillon est percé de quatre portes.   

La porte de Leytron : Cette grande ouverture fermée au moyen d’une herse était défendue autrefois par des archers. Un escalier saillant encore visible conduisait à la loge abritant la sentinelle et le treuil qui levait la herse.

La porte de Fully : Semblable à celle de Leytron, elle était protégée au nord par une tour saillante semi-circulaire. Le rempart avec ses demi-tours entourant le bourg date de 1257-1258, Pierre de Savoie ayant ordonné le renforcement de l’enceinte primitive  

La porte du Scex : Ouverture couronnée par de grands créneaux, elle n’avait pas de défenses particulières : la nature escarpée du terrain et le Rhône coulant au pied de la colline offraient une protection suffisante.

La porte du Four : Cette ouverture dans l’enceinte nord qui fut créée en 1930 sur l’emplacement de l’ancien four banal.   

 

 

4. Les rues et les places

VueLe bourg ne compte que deux rues qui se croisent en son centre ; la plus longue relie la porte de Leytron, à l’est, à la porte de Fully, à l’ouest ; l’autre conduit de la porte du Scex, au sud, à la porte du Four, au nord, ouverte à l’emplacement du four banal pour atteindre la rue qui longe le rempart septentrional sur l’emplacement de l’ancien fossé qui a été comblé.

Des passages couverts caractéristiques, des rues en escalier, des venelles tortueuses, des cours intérieures, des places ombragées forment un ensemble extrêmement pittoresque.    

 

 

 

 

5. Les remparts 

ImagePour s’adapter au terrain, les constructeurs de l’ensemble défensif de Saillon durent faire preuve d’originalité. Le château (A) dont il ne reste que des ruines se trouve sur une étroite arrête rocheuse. Côté ouest, un mur de défense le relie au donjon (B) dit « Tour Bayart » Ce mur se prolonge encore vers l’ouest, puis, au bord d’un escarpement, vire au sud ; il forme alors une ligne de protection renforcée par trois demi-tours (C, D et E) reliée par un chemin de ronde.

A l’est, un rempart qui existe encore intégralement enserre le bourg qui ne renfermait que des maisons d’habitation, les granges et les écuries se trouvant « hors les murs ».Le flanc septentrional, le plus exposés à cause de la configuration du sol, est défendu par un mur d’enceinte renforcé par cinq demi-tours (F) le long duquel on avait creusé un fossé aujourd’hui comblé et remplacé par une route. Le mur méridional (G) était dépourvu de tours et le rempart sud-est (H) abritait une poterne (K) et était renforcé par une échauguette (L). D’anciens bras du Rhône et l’ancien cours de la Salentse engendraient au pied de la colline une zone marécageuse qui facilitait la défense du front sud.   

 Image

Dernière mise à jour : ( 13-03-2010 )

 

Newsletter

Inscrivez-vous afin d'être informé sur nos activités !

... en ligne

Nous avons 27 invités et aucun membre en ligne

Bains de SaillonValaisRhône FMAxiosAlloboissonsSD